Photo Sud-Ouest Claudie Cheyroux et son suppléant, François Verrière, devant le Parlement de Navarre par QUENTIN TOP

La candidate du Front national dans la 1ère circonscription veut rendre « visible » Pau pour le tourisme et vis-à-vis des entreprises

Claudie Cheyroux, 60 ans, investie par le Front national dans la 1ère circonscription des Pyrénées-Atlantiques, avec François Verrière, 48 ans, pour suppléant, a symboliquement développé son programme devant le Parlement de Navarre, ce lundi matin.

« On est ici devant le plus vieux parlement de France, créé par Louis XIII en 1620, a-t-elle expliqué. C’est d’ici que, jusqu’en 1788, partaient les remontrances au roi. Aujourd’hui, on a une pléthore d’instances représentatives, mais le peuple n’est plus écouté ».

« Le rôle du député, c’est de faire remonter les doléances », poursuit Mme Cheyroux, tout en rappelant le volet institutionnel du programme de son parti : le nombre de députés et de sénateurs réduit de moitié; la disparition de la région et les intercommunalités du mille-feuille administratif.

« 11 millions de voix »

Pour la candidate, entre la « débandade » du PS et les débauchages et ralliements à droite, le Front national est désormais la seule force d’opposition « solide et stable » dans le pays.

« Les 11 millions de voix [du second tour de la présidentielle], on va les retrouver, car les problèmes qu’on a mis sous le tapis en prétendant faire barrage au Front national n’ont pas disparu ».

Claude Cheyroux et François Verrière mènent campagne sans réunions publiques, dans lesquelles « les gens ont du mal à s’exprimer librement », mais en privilégiant les réunions d’appartement, où la parole est plus spontanée.

La première évoque une telle réunion à Lons-Le Perlic dont les participants ont tout à tour pointé le non-remplacement, suite à sa destruction, du distributeur de billets de banque, la déshérence du centre commercial du quartier, devenu rendez-vous des dealers, et la réduction par cinq des dessertes de la grande surface Casino par les bus de l’agglo. Rien que du concret…

Share This

Partagez le site du FN64